« La présente étude montre les effets bénéfiques dun régime cétogène à long terme.
H.gov/pmc/articles/PMC4709725/ « Si on en a trop dans notre sang, cela acidifie notre corps entièrement.
Cette super spécialiste dit : « Ce régime peut également augmenter les risques de maladies cardiovasculaires, dAVC ou encore de sclérose.Etant un peu lassé de ces fausses mises en garde déguisé sous couvert de «dexperts» qui se base sur une science approximative et ny connaissant objectivement rien à la nutrition.La spécialiste met en garde : « Assez vite, il y a un manque dapport en fibres, initialement présentes dans les fruits et légumes.On pourrait détruire les autres cellules?faire en sorte que la nourriture lui apporte du plaisir?«Administrer un régime cétogène pendant une période relativement longue na pas produit deffets secondaires significatifs chez les patients».gov/pmc/articles/PMC2716748/ De quels soucis parle-t-elle?




Etape 2 : alimenter le fantasme, exemple : «Lucie a perdu 30 kilos en mangeant que des graisses avec le régime cétogène».Nous avons un cas très connu : le médecin nutritionniste Jean-Michel Cohen.» La régime cétogène et la sclérose?Sauf que cest faux En labsence de glucose, source dénergie privilégiée (en particulier du cerveau les corps cétoniques sont utilisés comme combustible.Un régime de type cétogène réduit la tension artérielle chez les rats spontanément hypertendus sans modification délétère de la résistance à linsuline.« Plusieurs études récentes (.gov/pubmed/12081815/ ) ont souligné le fait quun régime à forte charge glycémique est associé de manière indépendante au développement the 100 episode 10 promo de maladies cardiovasculaires, au diabète de type II et à certaines formes de cancer » (tout linverse de ce quelle indique).Ce nest pas parce quun spécialiste est considéré expert dans les médias quil dit forcément de bonnes choses.En outre, il a diminué le niveau de triglycérides, le cholestérol LDL et la glycémie, et a augmenté le niveau de cholestérol HDL (bon cholestérol) ».gov/pmc/articles/PMC2716748/ Dans la littérature, les régimes riches en glucides, et notamment riches en sucres raffinés et en fructose (linverse.Si la personne est déjà en surpoids, leffet peut être délétère sur son hypertension » Ah bon?Et par conséquent, ne fonctionnement pas de la même façon?H.gov/pubmed/23604708 Elle finit par : «En résumé, ce nest pas un régime que je conseille à mes patients, poursuit-elle.



Sait-elle également que lalimentation de lhumain avant lindustrialisation ne comprenait absolument pas de céréales, ni de McDo?
Au détriment de sa santé?